web analytics

La guerre des étoiles est-elle pour bientôt ?

8
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

AblC’est l’éternelle histoire de l’épée et de l’armure qui continue : les tests du laser ABL embarqué à bord d’un Boeing 747 se poursuivent avec succès… Le but étant d’intercepter un missile balistique depuis les airs grâce à un puissant rayon laser.

Bonne nouvelle ? Pas si évident : s »il est désormais possible d’intercepter des missiles balistiques, c’est le concept même de la dissuastion et de l’équilibre de la terreur qui se trouve balayé… En vrac pour se faire une culture :

  • Canoe : 30 minutes pour sauver l’Amérique
  • Silicon : Le laser militaire ultime
  • Un rapport du Sénat : Défense antimissiles (NMD) aux Etats-Unis (2000)
  • Un rapport du ministère de la défense (2005, pdf 77 pages)

Décidément le monde ressemble chaque jour un peu plus à un mauvais film de James Bond ! Tout ça n’a rien à voire avec la choucroute qui nous occupe habituellement… Je sais ! Mais on a bien le droit de s’intéresser non ?

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

8 commentaires

  1. Merci JF, c’est intéressant aussi ces infos. Je constate qu’on a tout ce qu’il faut en terme d’arsenal nucléaire pour faire péter plusieurs fois la planéte, et qu’au final on manque juste un peu de volonté pour le faire :)
    Sur un ton plus léger, j’ai lu hier que Chavez, le président vénézuelien, allait faire adhérer son pays à la ligue arabe, en membre observateur. Il parait que ce n’est pas une question de religion, mais de pétrole, qu’ils ont en commun. Cela aiderait Chavez à obtenir un poste de membre non permanent du conseil de sécurité de l’ONU, ce qui ferait enrager Georges Bush. La géopolitique ca tient finalement à peu de choses.

  2. … et l’on en revient encore au Pétrole ! Pour de nombreux historiens (et en tous cas pour tous les Géopoliticiens), l’enjeux du controle des matières premières a toujours été la cause des conquètes, des guerres (même de religion) et de la rupture des équilibres au cours de l’histoire… Disons que c’est assez mécanique tout ça.
    D’autres historiens accordent plus de place au facteur humain… Un exemple : Pour ces derniers, c’est parcque Hitler était fou que la seconde guerre a été ce qu’elle a été. Alors que pour les premiers : l’enjeux et la cause profonde de ce conflit fut le controle des ressources (et en premier lieu : le pétrole)…

  3. Qu’Hitler soit fou, je n’en doute pas. Il avait beaucoup de problèmes psychologiques ce garcon. Freud aurait pu écrire quelques tomes sur son sujet. A l’époque, ce n’était pas encore le pétrole qui fascinait les dirigeants (on ne savait pas encore qu’on allait finir par épuiser les réserves un jour).

  4. Dis donc j’y pense, un laser pareil comme AF assist sur le prochain Canon, ca le ferait bien :) Gare aux batteries, ca pompe un engin pareil.

  5. Et si ! Le pétrole fascinait déjà les dirigeants… La course aux matières premières (et le pétrole) ont été les vrais causes de la guerre (en plus des problèmes économiques)… Les dirigeants (de l’époqe et d’aujourd’hui) ne sont pas guidés par l’idéologie ni la religion (ces deux « outils de gouvernance » servent juste à orienter les opinions), ils résonnent sur des notions plus tangibles…
    Tu pourra d’ailleurs t’en convaincre dans le livre d’Eric Laurent « La face cachée du Pétrole » et en apprendre plus à ce sujet. Il avait interviewé d’ailleurs le logosticien d’Hittler, Albert Spear qui déclare que l’Allemagne n’a attaqué l’URSS (avec qui elle était allié au début de la guerre) que pour récupérer le pétrole de Bakou ; pétrole sans le quel ils étaient certain de perdre la guerre (pourquoi l’expédition du meilleur général Allemand Romel de l’Africa Corps en Affrique du nord si ce n’est pour le pétrole)… Ils n’ont pas eu le pétrole de Bakou et donc perdu la guerre, faute de pouvoir mettre de l’essence dans leurs avions !

Postez un commentaire