web analytics

L’iPod, instrument de piratage (suite)…

28
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Quand je vous disais il y a un an, que le chiffre d’affaire d’Apple lié aux ventes de iPod reposait pour une bonne partie sur le piratage (selon moi au moins 80%)… Et bien je reste de plus en plus convaincu que j’avais raison ! Je persiste et je signe : rien depuis n’est d’ailleurs venu prouver le contraire, surtout pas ce que l’on constate tous les jours dans la rue ou dans les salles de classe… Un des indices probants qui me font affirmer ceci avec de plus en plus d’assurance, est par exemple le fait que l’explosion exponentiel des ventes de lecteurs MP3 dans tous les pays, n’a certainement pas été suivie d’une explosion aussi exponentielle des ventes de musique en ligne !

Et ce ne sont pas les récentes avancées législatives qui vont beaucoup changer les choses. D’ailleurs Apple le reconnaît implicitement dans une communication accordée à Reuters (suivez le lien pour le texte complet en anglais).

Lisez ceci, c’est Natalie Kerris, la porte-parole d’Apple qui parle :

« But Apple said the law, which it opposes, would likely actually increase its sales of iPod music players.
« iPod sales will likely increase as users freely upload their iPods
with ‘interoperable’ music which cannot be adequately protected, »
Kerris said. « Free movies for iPods should not be far behind. »

Je
ne sais si c’est une bourde ou si c’est calculé. Mais en admettant
cette évidence, Apple prend le risque d’être beaucoup plus ouvertement
accusée dans les médias de générer une bonne partie de son chiffre
d’affaire grâce au piratage (même si la firme le déplore). Certains
éditeurs de musique avaient d’ailleurs déjà franchi ce pas avant
l’ouverture de l’ITMS… Il serait bon que les providers (qui ont fait
décoler l’ADSL en bonne partie avec l’argumentaire du téléchargement de
musique en ligne)  admettent enfin la même chose, afin que cesse cette
hypocrisie…

Pour finir, un petit calcul amusant… Apple aurait vendu 50
millions d’iPods depuis son lancement et 1 milliard de chansons ! Ce
qui donne environ 20 chansons achetées par iPod… A votre avis, de
quoi sont remplis les gigas d’espace libre restant dans chaque iPod ?
Pour info, la contenance des iPods va de 1000 à 25000 chansons…

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

28 commentaires

  1. 100% d’accord avec toi… Autour de moi (mes amis, mes voisins, mes copains de fac), c’est plutôt 99% de musique piratée ! Oui, il est tellement facile d’échanger des gigas de musique à coup d’iPod ou de disques durs, que je ne vois pas bien comment la situation pourrait s’inverser… Du moins pour toute la musique ayant d’ors et déjà été distribuée (et qui est tombé d’un coup dans un espèce de domaine publique numérique)…

  2. TotophotoPosté le

    Ahh JF, encore le retour du débat qui tue ! Je préfère quand tu me parle de photo, mais tu vas finir par me convaincre ! Il est vrai qu’il se vend beaucoup plus de lecteurs de musique que de chansons…

  3. Tu vas un peu vite en disant que si on ne met pas sur son iPod de la musique « légalement téléchargée » alors c’est forcémment de la musique piratée: sur son iPod, ma copine a 80% de musique qui vient de ses CDs.
    Je reste persuadé que, même si le piratage est très présent, le téléchargement légal de musique n’est pas encore entré dans les moeurs: les gens ont toujours besoin d’avoir le « support disque ».

  4. « A votre avis, de quoi sont remplis les gigas d’espace libre restant dans chaque iPod ? » Moi, j’y stocke une copie de mes photos quand je suis en voyage. Au cas ou le PowerBook tombe en rade ou soit volé.

  5. Bonjour Jean-Francois. Desole, mais je ne peux pas te suivre dans ton « annonce fracassante ». D’abord parce que mon lecteur mp3, un iPod de 60 Go, est rempli a 90% de musiques provenant de mes 600+ CD achetes neufs. Ce qui veut dire que, oui, j’ai depense dans ma (pas si longue) vie bien plus de 9000 EUR de CD. Et le pire : depuis quelques mois, les 60 Go etant trop faibles pour tout faire tenir, j’ai procede a un vrai ecremage, en jetant pas mal de ces CD. Au passage, ici aussi, au Japon, les magasins d’occasion sont repandus, et permettent les economies en toute legalite.
    Maintenant, je reconnais que les 10% qui restent sont en « phase transitoire » : votez, eliminez ! Si j’aime, je peux garder longtemps, et je finis par acheter. Napster a ainsi ete, pour ma part, un formidable vendeur, et je n’ai jamais autant achete de CD qu’a cette epoque : parfois 30 par mois ! Tout simplement parce que, si je n’aime pas ouvrir mon portefeuille, en revanche mes oreilles n’aiment pas une compression faite a la va-vite. Et puis trouver un morceau sur Internet, c’est pas si simple, beaucoup sont pourris ou veroles expres. Bref, du temps perdu et des ennuis en vue. Au passage, deuxieme point, si j’ai gentiement essaye de payer une redevance a Apple pour iTunes, j’ai laisse tomber au bout de 6 morceaux : leur qualite (AAC 128 kbps) est vraiment moindre que celle d’un CD, du moins mes oreilles l’entendent pour peu qu’il n’y ait pas trop de bruit autour.
    Quitte a combattre les hypocrites, je pense que les FAI et leur haut-debit sont bien plus coupables que Apple, pour 97% de la population concernee. Mais pas toute : je fais partie de ceux qui travaillent mieux avec Internet, et profitent du haut debit a la maison pour se cultiver, sans pourtant toucher a des produits pirates.
    Enfin, tu dis qu’Apple a vendu plus de 10 millions de lecteurs, je pense plutot qu’ils ont depasse les 30 millions en 2005. Ils ont fait 14 millions rien qu’au dernier trimestre 2005. Cet iPod 60 Go est mon premier Apple, mais avant j’ai eu deux autres lecteurs mp3, qui m’ont lache a cause d’une batterie morte trop chere a remplacer. Tu devrais egalement prendre en compte dans ton calcul tous ces appareils aujourd’hui hors service.
    J’apprecie que tu mettes le doigt sur certaines choses, et pas que pour la photo. Je veux juste temoigner que, une fois de plus, de (quasi) parfaits clients se font flouer a cause de certains qui abusent carrement du systeme, et donnent bonne conscience aux censeurs. D’ailleurs ce n’est pas pour rien que j’ai quitte la France.

  6. Moi j’ai un peu du mal a comprendre la raison d’être de cet article j’avoue … Je pense qu’il est evident que le piratage de la musique (que l’on peut opposer au vol organisé des majors qui vendent le cd à 20 euros depuis des années) est un phénomène de masse, et que personne ne peut décemment le nier… Alors oui évidement Apple a profité de ce phénomène, mais Sony, Verbatim, et bien d’autres aussi en vendant leurs graveurs et les supports qui vont avec… Dire que Apple et les grands noms de l’économie actuelle sont hypocrites, est une déduction fort juste, mais un brin candide non ? L’économie libérale, c’est un peu l’hypocrisie incarné (Total qui nous parle de l’environnement, on rigole), donc quitte à critiquer les compagnies qui profitent du système, critiquons le système ! Non ?

  7. Oui, j’entend bien l’argument des CD… Mais c’est une réponse bien trop simpliste également ; qui ne me convaint pas…
    Car d’après ce que je vois autour de moi, l’encodage de CD que font les gens reste extrêmement marginal. Car il est beaucoup plus rapide de copier le contenu d’un iPod d’un copain que de s’emmerder à passer des heures avec sa pile de CD, à ouvrir le tiroir de son lecteur, ouvrir la boite, encoder, éjecter recommencer… C’est très long et fastidieux et personne de ma connaissance ne le fait (du moins pas pour des dizaines de CD, tout juste 2 ou 3… Après ça lasse) ! …
    En ce qui me concerne, je n’ai jamais pris le temps d’encoder ma CD thèque, tout simplement car cela ne m’est pas si utile (mes vieux CD marchent toujours très bien et sont rangés à côté de ma chaîne HiFi ce qui reste plus pratique que d’aller jusqu’à l’ordinateur… J’ai pris le temps d’encoder quelques raretés seulement.
    De plus quand on cherche la dernière nouveau entendu le matin même à la radio, on ne va pas la chercher dans ses CD. Et les jeunes (qui de New-York à HK en passant par Paris ou Genève, sont les vrais acheteurs de iPod) sont exclusivement amateurs de nouveautés (qui sont parfois des reprises d’ailleurs)… Et largement équipés de haut débit si tu vois ce que je veux dire…
    Allez sur 1000 chansons contenues sur un Nano : disons 25 achetées, 200 encodées par le propriétaire du CD (soit une grosse dizaine d’albums, c’est déjà un bel effort)… Et le reste (et la musique à venir surtout), je crains qu’il ne faille le trouver ailleurs…
    Mes calculs valent ce qu’ils valent. Pour l’instant impossible de savoir vraiment ou se trouve la vérité…. Mais je suis certain qu’un jour de vrais chiffres seront publiés… On verra ce qu’on verra !
    Pour répondre à Yves : la raison d’être de cet article est évidente ! Tu le rappel d’ailleurs justement en citant d’autres profiteurs (Sony, Verbatim) et les FAI surtout ! Nous sommes donc d’accord… Halte à l’hypocrisie !
    ;-)

  8. Clément BastidePosté le

    Bonjour,
    Attention tout de même sur certains chiffres. Comparer avec ses proches ou les gens que vous voyez, c’est certes bien, mais ca reste un microcosme. Dire que les jeunes sont les acheteurs des Ipod est doublement erroné. Premierement vis-à-vis du prix et deuxièmement parce que le marché n’est absolument pas quantifiable sans chiffres d’Apple.
    Ca ne serait pas grave si vous n’en déduisiez pas certaines choses mais ne prononcez pas de vérités absolues sur des bases floues ^^.
    Deuxiemement copier de la musique d’un Ipod à un ordinateur est relativement complexe ( besoin d’un programme tiers souvent payant ) ce qui réduit de beaucoup la simplicité du système. Et non c’est loin d’être un moyen commun.
    Les ventes de CD n’ont pas non plus baissé (enfin si, de 5% sur 2 ans, en grande partie dû à un marché saturé).
    Dernierement pour moi cela s’inscrit bien dans la continuité des médias musicaux. De la cassette où l’on devait obligatoirement disposer soi-même d’un double, puis au cd copiable sur l’ordi et enfin à la musique dématérialisée, il est en effet beaucoup plus simple de nos jours de diffuser de la musique. Mais ce serait donner à Apple de bien grands maux que de dire qu’elle en est responsable :).
    Clément
    PS: j’avoue aussi ne pas bien comprendre le sujet d’un article comme celui-là sur un site parlantd de mac et de photo. Si cela est pour désigner une marque comme « profiteuse », cela me semble bien candide .
    Très cordialement

  9. Encore ???
    J’ai laissé passé les (bien trop nombreux) posts sur ce thème sans laisser de commentaires mais là, c’en est trop.
    J’ai personnellement encodé mes 400 CD qui sont désormais tous rangés dans un placard. Si on n’a pas l’oreille d’un mélomane, écouter ses CD sur un programme tel qu’iTunes a pleins pleins d’avantages qui valent largement la peine de consacrer un peu de temps à l’encodage (qui ne nécessite pas d’être physiquement présent devant sa machine !) : navigation des titres, recherche instantanées, compilation à la demande, etc…. Naturellement, mon iPod en a aussi profité mais ses 30 Go ne sont plus assez grands.
    Bref, raconter mon cas personnel (pourtant pas isolé dans mon entourage) n’était pas le but : ce qui me dépasse cette fois, c’est ce qui me semble être une bien belle erreur de raisonnement. Apple annonce que les ventes d’iPod vont profiter de l’interopérabilité demandée par la loi puisque le possesseur d’un iPod pourra enfin y écouter la musique téléchargée sur fnac.com (par exemple). Or, est-ce bien du piratage que de vouloir écouter sur le support de son choix une musique que l’on a bel et bien PAYEE !!!!??? Est-ce bien la même chose que de télécharger toutes les nouveautés en P2P ? Je ne le crois pas et le discours d’Apple ne fait pas référence à autre chose me semble-t-il !
    Et quand bien même : que cherche-t-on à démontrer dans ce genre de sujets ? Les Walkman K7 étaient tout autant utilisés par des copieux fous. En faisait-on tout un plat ?
    Le « coupable » n’est pas l’iPod, le coupable est la musique numérique. Il n’y a pas besoin d’avoir un iPod ou n’importe quel autre baladeur numérique pour pirater à tout va. Et ça aussi, je le vois bien dans mon entourage.
    M’expliquera-t-on un jour l’utilité de cette polémique dans ce blog ? Elle m’échappe encore !!

  10. « Apple affirme avoir vendu 10 millions d’iPods depuis son lancement et 250 millions de chansons ! »
    Dis-moi, t’es parti un peu trop longtemps sous les tropiques ? :)
    Comme l’a déjà dit Eric, Apple a vendu 14 millions d’iPod rien qu’au quatrième trimestre 2005, donc ton chiffre de 10 millions depuis son lancement est faux.
    Quant au nombre de chansons vendus, il y a quelques semaines Apple a annoncé avoir vendu un milliard de chansons.
    http://www.apple.com/fr/itunes/1billion/
    Ou alors tes chiffres couvrent une période plus courte ?

  11. Pour répondre à Sylvain, oui, je me suis trompé sur les chiffres en effet (et je vais corriger je t’en remercie)… Cela ne change rien aux données du problèmes : cela donne 71 chansons par iPod !
    Pour répondre à Alexi : je crois que tu as mal lu ou mal compris la déclaration d’Apple sur Reuters (lire les explications sur Macgé, Macbidouille et Macplus)… Ils expliquent que cette loi va favoriser le piratage (ce qu’ils déplorent) et tuer dans l’oeuf les initiatives de téléchargement légale (au premier rang desquelles le ITMS), mais accessoirement dans le même temps doper les ventes de iPod… Ce qui est un aveux evident (et très surprenant) que le piratage de musique dope les ventes de l’iPod ! C’est assez mathématique…
    Par ailleurs, ce post est très utile (ne serait-ce que pour mettre en évidence ce chiifre étonnant de 71 chansons vendues par iPod ), et parceque je suis vraiment convaincu que tout cet espace libre ne peut raisonablement être remplis de CD encodés… Donc la musique vient d’ailleurs c’est tout ce que je veux montrer (et je ne porte aucuns jugements sur la question du piratage)…
    Pour ne pas polémiquer : Apple fait un beau chiffre d’affaire en vendant un appareil qui sert à jouer de la musique « qui vient d’ailleurs » ( et je n’ai aucuns avis sur le fait que ce soit bien ou mal )… Et je pense évidement que c’est une période transitoire (qui va durer encore quelques années) !

  12. AnonymePosté le

    Eh les gars vous êtes naïf ou quoi ? JF a raison, et tout le web semble plus ou moins de cet avis… Lisez par exemple Lionel de Macbidouille :
     » S’ils craignent un effondrement des ventes de musique en ligne, ils considèrent que cette loi pourrait favoriser les ventes d’iPod, grâce justement à l’interopérabilité, mais aussi par la recrudescence du piratage qu’elle va susciter. Cette intervention ne dit pas si l’iTMS se retirera de France ou pas. Mais la France est à mots à peine voilés accusée d’être un état favorisant le piratage.  »

  13. TotophotoPosté le

    A chaque fois qu’on parle de iPod sur ce site y a toujours les mêmes Ayatholas du Mac pour défendre Apple bec et ongles dès qu’on égrenne quelque véritées… Et sans jamais réflechir plus loin que le bout de leurs nez !
    Désolé : le raisonnement tenu par Jean-François se tient parfaitement… D’ailleurs si Apple ne profitait pas si intelligement de la situation d’autres le feraient à sa place (et ça ne vous plairait pas du tout)… Apple n’a pas inventé le piratage, ni même ne le provoque et encore moins ne l’encourage (les dernières déclaration vont dans ce sens).
    Néanmoins la firme tire le meilleur parti de cette situation, et vends le meilleur outil actuellement sur la marché pour écouter de la musique (qu’elle soit piratée ou pas)…
    Et ce serait vraiment faire preuve de malhonnêteté intellectuelles que de le nier : pour l’instant (et d’un point de vue mondial), c’est un fait : MP3 est synonime pour 90% de musique illégalement copiée !

  14. Totophoto: Où sont les « toujours les mêmes Ayatholas » dont tu parles? Moi je vois une discussion plutôt calmes avec des gens qui ne sont pas d’accord, c’est tout. D’autant plus que certains, n’avaient jamais mis de commentaires sur ce blog jusqu’à présent.
    Ce qui est reproché ici, c’est surtout d’avancer des chiffres sans aucune source, comme tu le fais en disant: « c’est un fait : MP3 est synonime pour 90% de musique illégalement copiée ! »

  15. Oui, totophoto y va fort (mais on est habitué à son enthousiasme ! )… Mais quand il dit 90% de musique piraté il est probablement en dessous de la vérité… Il n’y a pas de chiffres officiels et ce’st ce qui laisse craindre le pire ! Je m’explique :
    A coups d’investissement publicitaires monstrueux (qui dépassent des dizaines de fois le bénéfice engrangé par le ITMS), Apple est le premier vendeur de musique Online ( c’est donc de la vente à perte, oh combien ! ), et il n’a vendu que I millard de chanson (et les concurents sont très très loin derriere)…
    1 milliard de chanson est un chiffre absolument ridicule en regard des ventes de lecteurs MP3 partout dans le monde (et là par contre la domination d’Apple est largement surestimée, si l’on prend en compte les copies, la contrefaçon et tous les petits lecteurs gadget fabriqués pour pas cher en Chine)…
    Comme moi non plus je ne pense pas que l’encodage « a la maison » soit très très important, il faut bien admettre que les musiques sont échangées autrement (soit directement entre amis de PC à PC, soit en pier to pier).
    Aucunes sources pour toutes ces question est en effet signe d’un véritable désastre : et signe que les industriels (qui font des études et connaissent les chiffres, possède des estimations) ne les communiquent pas car il sont… trop choquant ! Car toutes les industries communiquent des chiffres…
    Donc je trouve les déduction de JF plutôt futées personnellement !

  16. Arnaud: On pourrait aussi dire le contraire: il n’y a pas de chiffres officiels car ce n’est pas si catastrophique que ça! Si c’était si catastrophique, les majors n’hésiteraient pas à se servir des chiffres, c’est sûr.

  17. Mais les majors considèrent la situation comme ABSOLUMENT catastrophique ! Et le clament jours après jours sur les médias, et les nombreuses campagnes de communication « pirater = voler » montrent bien cette prise de conscience…
    La raison pour laquelle ils n’avancent pas de chiffres, c’est peut-être que ces chiffres ne feraient qu’encourager ceux qui achètent encore de CD à cesser de le faire (si les autres ne payent pas je suis bien con de le faire encore : il faut que je mette moi aussi au MP3)… ? Peut-être ?
    Si il y a eu législation c’est d’ailleurs précisément grâce au lobying constant de l’industrie du disque (ce qui est bien compréhensible)…

  18. Bien sûr que les majors considèrent ça comme catastrophique (c’est quand même de l’argent perdu pour eux): je ne nie pas que le piratage existe. Je dis simplement qu’il n’est pas aussi important que ce que certains avancent ici (cf. lien que j’ai posté plus haut tout frais du jour).
    Quant à la raison que tu invoques à propos des chiffres non divulgués: ce n’est pas logique. Etant donné qu’ils n’arrêtent pas de nous matraquer avec le piratage de la musique (tu le dis toi même), il n’y a pas besoin de chiffres pour que des gens se disent « si les autres ne payent pas je suis bien con de le faire encore : il faut que je mette moi aussi au MP3″ comme tu l’expliques.

  19. TotophotoPosté le

    OK, je retire « Ayathola », (désolé je m’emporte), alors que cette discution est par ailleurs très posée…
    Mais je me demande si l’amour que certains portent à leur Mac (et par extention à Apple) ne les rendrait pas complètement aveugles ! Vous vous sentez personnellement atteint quand l’on affirme que votre marque préférée « surf » sur la vague du piratage… Il n’y a pas de quoi !
    Certes Apple vend un excellent instrument de piratage et en tire de gros profits, mais c’est un mal pour un bien ! Les millions de $ engrangés par l’iPod pourraient s’avèrer précieux un jour ou l’autre…

  20. Ce que je voulais dire : c’est que si l’ampleur du piratage était soudain connu du public le plus large (chiffres à l’appui), le sentiment d’impunité serait soudain total et plus aucuns frein n’empêcherait des gens qui ne piratent pas encore de s’y mettre eux aussi…
    Voilà pourquoi l’industrie du disque n’a aucun intéret à ce que de vrais chiffres soient connus…

  21. AnonymePosté le

    Ehhhhh ! Les Mecs, l’ipod vous intéresse plus que la photo on dirait… Chaque fois que JF écrit un truc qui sort un peu du consensus habiteul sur l’iPod, vous vous offusquez !
    Tout ce qu’il écrit pourtant est plutot admis par la grande majorité des acteurs du secteurs ! Oui la musique digitale est piratée…
    ça vous change un peu du discours officiel des magasines de mac qui servent la soupe à Apple ! ! ! Ben woui, ils servent la SOUPE ! ! ! ils vivent entre autres des énormes investissements en pub d’Apple… Leur objectivité est donc TRES discutable (surtout lorsque l’on parle de l’iPod)…

  22. Ben je vais en remettre une couche : j’ai horreur de me faire traiter de voleur, surtant quand j’ai mis largement plus de 9000 EUR dans des CD dont je prends soin. C’est insultant.

  23. Loïc JAOUENPosté le

    1. les jeunes copient
    ———————
    Moi, jeune, sans le sou, je copiais à tout va sur des K7.
    Sont venus le boulot et les revenus, je n’ai plus rien copié, tout acheté… sauf les raretés que le commerce n’offre pas.
    J’ai même racheté la musique en CD au fur et à mesure que mes K7 lachaient (enfin pas tout parce qu’il y avait pas mal de crasse dans le lot).
    2. Offre et comportements
    ————————-
    A mon avis le problème n’est pas tant la technique (P2P, musique en ligne, iPod) que la pauvreté de la musique (musique d’un été, d’une semaine… pourquoi l’acheter quand on sait qu’on va la jeter) et la production (musique profilée pour les jeunes qui, de toute manière, copient plus que les autres cibles).
    3. Technologie et comportements
    ——————————-
    Pourquoi l’iPod? Pour le stockage.
    Du numérique (taille des fichiers) et du net (volatilité) vient la nécéssité de stockage.
    N’y a-t-il pas des côtés positifs?
    Bien, sûr; la diversité.
    Diversité de l’offre grâce à la dématérialisation de la musique fait qu’on peut télécharger (même légalement sur les sites des maisons de disques, magazines…) et essayer pas mal de choses, ce qui n’était autrefois possible qu’en écoute dans des magazins ou à la radio.
    Diversité grâce à la capacité de stockage, pour stocker autre chose que de la musique; photos biensûr, mais aussi des émissions de radio entières. Le mot de la fin et la revue de presse qui m’arrivent automatiquement pour que je l’écoute quand bon me semble.
    La capacité de stockage et le logiciel utilisé permettent aussi de cultiver cette diversité; un morceau écouté, bien noté à la première écoute sera retrouvé dans iTunes/iPod alors qu’avant, sur une cassette de mix ou d’un enregistrement de radio, elle aurait été oubliée. Là elle survie et sera la cause d’un nouvel achat de CD à l’occasion d’un hasard chez un disquaire, d’une soirée ou l’on ré-entent ce morceau, d’un nouvel album du groupe.
    4. Conclusion
    ————-
    A mon avis le ratio musique-acheté/capacité-de-stockage ne rime à rien.
    Déjà 60Go, ma parole, je n’ai que 2 oreilles et pas des masses de temps, c’est pas pour le remplir de suite de nouveaux morceaux achetés.
    Il faut aussi compter la musique déjà achetée, les fichiers et le temps d’émission radio téléchargés.
    Le reste et son manque à gagner est en fait un investissement (éducation d’oreille de jeune, musique « en transition » comme le dit Eric).

  24. Oui, il ya du vrai quand tu dis qu’il est de toutes façons impossible de réellement écouter tout le contenu d’un iPod de 60Go…
    Sinon je ne renie pas les bienfaits du capitalisme et si Apple propose l’lutra portable de mes rêves je suis prêt à me priver de quelques folies pour m’en offrir un… Le tout est de rester conscient des réalitées !
    Décidement aucun sujet photo ne parvient à génèrer autant de commentaires intelligents et passionnés que cette question d’iPod et de musique ! ! ! C’en est assez étonnant…

  25. Je crois Jean-Francois que tes billets font mouche non pas parce qu’ils touchent au seul phenomene de mode iPod, mais egalement a la marque Apple qui a ses fans, et aussi a l’insinuation que tu fais d’office : musique en balade = piratage.
    Derniere sape a l’edifice : 60 Go c’est trop selon vous ? Je vous laisse juge, mais serais etonne si vos CDtheques ne depassaient pas les 100 CD. Eh bien le calcul est simple : un CD audio fait en gros 650 Mo bruts (c’est une moyenne), soit environ 65 Mo en format AAC/MP3 encodes en « qualite CD » 128 kbps. C’est un gros mensonge, ce n’est pas une tres grande qualite, juste assez pour qu’avec un peu de bruit autour on n’entende pas trop les differences. En gros une qualite qui satisfaisait tout le monde en… 1999, quand les tailles des memoires etaient bien plus cheres et etriquees.
    Un compromis correct, mais la chacun defend ses theories, pourrait se situer autour de 192/224 kbps. Attention, on commence a prendre plus de place, l’autonomie aussi s’en ressent, et de toute facon la compression se fera avec pertes, meme avec du 320 kbps. Donc on passe a une centaine de Mo par album, ce qui vous laisse mettre 550 CD avant d’etre bloque par la place disponible.
    550 CD ? C’est beaucoup, mais ce n’est pas enorme quand on a quelques integrales Pink Floyd / Bowie / Rolling Stones et pas mal de symphonies. Bref, que certains passent leur vie a ecouter 30 CD, c’est leur choix, mais tout le monde n’a pas forcement envie de rester tout le temps berce dans la meme mediocrite auditive des memes rythmes / sons / styles. Pardon, c’etait un brin provocateur. Disons que la liberte c’est aussi pouvoir profiter de nos loisirs comme on l’entend, sans devoir copier les habitudes du voisin.
    Mais surtout, beaucoup de puristes enregistrent tout simplement leurs CD en qualite lossless (en musique classique surtout), c’est a dire sans pertes. C’est a dire en fait que le fichier est quasi parait, meme si la restitution demanderait un sacre matos pour lui rendre justice. Et la, on tombe dans un facteur de compression inferieur a 50%. Autrement dit, avec un iPod de 60 Go, on ne mettrait dessus qu’environ 70 CD.
    Faites votre calcul. Personnellement je peste qu’Apple n’ait pas augmente la taille de ses iPods en octobre, alors que des disques etaient deja disponibles en 80 Go.

  26. Loïc JAOUENPosté le

    Eric; on parle juste d’un baladeur numérique, pas d’une méthode d’archivage pro de ta CD-thèque[1].
    Ce que je disais, c’est que l’utilisateur moyen n’achètes pas, par exemple, pour compter large, dans l’année sur iTunes de quoi remplir 60Go (100 CDs par année = 2 CDs par semaine). Le but de mon argumentation c’était de dire que le ratio espace-disque/chansons-achetés n’était pas pertinent pour juger de la fraude.
    Note:
    [1] il me semble que pour un backup (utilisé en jukebox) de ton impressionante collect’ de CD, l’iPod ne convient pas de toute manière: il te faudrait une sortie optique pour laisser à quelque chose de sérieu le soin de la conversion numérique/analogique.

Leave A Reply