web analytics

Nikon D200 : meilleur appareil de l’année !

14
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Nikond2001
Ce ne sera ni le Nikon D2X, ni le Canon EOS 5D (coiffé au poteau), mais probablement le nouveau Nikon D200 qui restera comme l’APN marquant de l’année 2005.

Qualité d’image de très haut niveau, autofocus imbatable, exposition fantastique, viseur lumineux, écran arrière au top, flash intégré (très pratique), système flash sans supérieur, construction robuste anti-ruisselement, tout ça pour un prix extrèmement raisonnable de 2000 euros : le D200 explose tous ses concurents au titre d’appareil le plus remarquable de l’année !

Je précise que j’ai toujours été équipé en Canon depuis 1993 et que
c’est la première fois que je réfléchis sérieusement à la possibilité
d’un swich. Si je ne devais pas remplacer toute ma collection
d’optiques, je remplacerais peut-être le couple EOS 5D + EOS 20D par le
couple D2X + D200… C’est dire !

Chasseur_image
Je vous recommande pour vous en convaincre de vous précipiter sur le
test complet publié ces jours-ci dans le numéro 279 (novembre –
décembre) de Chasseur d’Images.
Outre les 12 pages (excusez du peu) consacrées à la présentation et aux
tests du D200, Chasseur d’Image a aussi osé le test comparatif face au
Nikon D70s et aux Canon 350D et 5D… Un regret : vraiment dommage que
manque à l’appel l’EOS 20D  qui se trouve être actuellement le seul
véritable concurent (quoi
que pas vraiment) du D200.

D200_back_l
Enfin, ceux qui connaissent bien le 20D face
aux 350D et au 5D pourront se faire une idée tout de même… Une
seconde remarque (rien de méchant) : si j’étais Chasseur d’image
j’abandonnerais d’urgence la notation sur 5 étoiles au profit de
notations sur 100 comme le fait Réponse Photo. Il est un peu ridicule
en effet, lorsque l’on regarde le tableau comparatif de retrouver tous
ces appareils avec une même note de 5 étoiles sur 5 ! Pas bien grave,
puisque le contenu du texte permet de se faire une idée plus précise.

Qu’en conclure ? D’abord que les Nikonistes (pro ou amateurs
passionnés) devraient se précipiter sur ce D200 (enfin personnellement
si j’étais en Nikon je n’hésiterais pas une seconde). La seule réserve
reste peut-être (d’après les premieres conclusions de
Chasseur d’Image), la gestion des très hautes lumières encore un poil
en retrait par rapport à ce que sait faire Canon : c’est pas bien grave
pour 95% des images, mais il faut reconnaître à Canon une courte tête d’avance sur cette question.

D200_top_l
Ensuite, il me semble assez évident que d’ici 4 à 10 mois ( avant
peut-être ? ), on verra apparaitre une réplique chez Canon à ce D200.
Peut-être un EOS 30D (ne pas confondre avec le D30 de l’an 2000), à
moins de 2000 euros, offrant entre 10 et 12 Mega-pixels grace à un CMOS
maison non full frame  ? De quoi hésiter un peu pour les « canonistes »,
avant de se précipiter
sur l’EOS 5D ?

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

14 commentaires

  1. Jean-François, tu poses le problème de la crédibilité des tests photographiques, des notations et des produits comparés… sans parler de la pression publicitaire indirecte ou directe.
    J’ai parfois la dent dure avec « Chasseurs d’images », car ils parlent avec sérieux des produits qu’ils comparent, mais en omettant d’intégrer un ou deux boîtiers dans leurs tests. Dans le cas présent, il est évident que le 20D manque à l’appel… Ce phénomène est répété dans ce même numéro ou il compare D70, EOS350 Pentax… et très bizarrement, Olympus et KM (Konica Minolta) sont absents…

  2. Il faut bien avouer que Nikon dispose de certains arguments par rapport à Canon avec ce boîtier et d’autres.
    Un autofocus plus discriminant, un système de flash pilotable par le flash intégré, une constance dans la taille des capteurs numériques depuis l’avènement des reflex numériques, un viseur avec quadrillage affichable pour l’aide à la composition et quelques autres détails.
    Canon ferait bien de s’inspirer de certaines de ces choses.
    Pour ce qui est des tests dans les magazines, il faut dans tous les cas garder son esprit critique, car au-delà des mesures et l’énumération des caractéristiques des appareils, il faut savoir ce qui correspond le mieux à ses propres besoins.
    Enfin, au risque de me répéter, je dois dire que ce Nikon D200 à de quoi faire rendre un peu jaloux les Canonistes comme moi (je vais éviter de parler des autres marques que je connais encore moins :)

  3. Je cite François Cunéo de Cuk.ch (qui cite aussi Chasseur d’images) :
     » Dites, vous avez lu le test Chasseur d’Images sur le Nikon D200! Oooooooooooooh! Le moins que l’on puisse dire, c’est que Nikon a certainement frappé fort! Quand vous lisez des choses comme:
    « … châssis tout métal avec joints d’étanchéité: une exclusivité dans le monde expert »
    « …on peut même dire, sans déflorer le suspense, que les premiers résultats, notamment en basse lumière et haute sensibilité sont carrément exceptionnels »
    « …côté fabrication, ce nouveau boîtier navigue dans un autre monde que ses concurrents « experts »
    « À l’usage, le nouveau capteur AF Nikon est tout simplement ébouriffant par sa détectivité en basse lumière »
    Et il y a des dizaines d’affirmations comme ça dans tout l’article! Je n’ai pratiquement jamais lu un article aussi enthousiaste sur un appareil dans ce journal. Au point que les résultats de bruit sont tellement bons que la procédure de calcul pour élaborer le graphique dédié a dû être changée, tout ça rien qu’à cause du D200. Ça ne vous fait pas envie ça? Moi oui! Je ne me referai jamais, c’est sûr! Bon, autour de moi, j’ai déjà 4 copains qui en achètent un. Si on se met à plusieurs, on fait une palette et on aura peut-être un rabais supplémentaire! Ce qui me botte avec ce que j’ai vu de cet appareil, c’est qu’il semble avoir pratiquement la même ergonomie que le D2X, ce qui fait que passer d’un boîtier à l’autre et inversement ne pose aucun problème. Ce n’est pas le cas avec mon D70, que j’aime bien, mais qui est un deuxième appareil à maîtriser. Et comme je tends vers la simplicité!  »
    Fin de citation : sans commentaires non ?

  4. J’ai commandé le mien ! J’avais un 100D et ne regrette pas d’avoir patienté jusqu’à l’annonce de ce modèle… Il était temps car j’ai bien failli opter pour le 20D !

  5. Certes, bravo à Nikon avec le D200, bravo à Canon avec son 5D.
    La question — à mon sens — n’est pas dans les performances de ces appareils (qui sont tous, à un poil près, de grande qualité… ) mais notre usage de ces appareils.
    JF est à part dans la mesure où c’est son quotidien.
    Mais nous autres, lecteurs de cet excellent blog, prenons le temps de la réflexion…!
    Je nous engage à lire et relire le papier de Télérama de cette semaine sur le pouvoir du marketing sur les enfants… Maintenant, analysons nos propres désirs à l’aune de cette lecture ! N’est-on pas dans une spirale identique ?
    Il ne s’agit pas de dire que l’on doit s’arrêter de rêver ou consommer mais bien de réaliser qu’en dehors de la technologie décoiffante, nous sommes avant tout des cibles en terme de marketing.
    Je suis très content que Nikon l’emporte d’un cheveu mais je reste aujourd’hui, et pour mes besoins propres, satisfait de mon petit boitier en pur plastique comme Mr DigitLife est content de son E1 de chez Olympus ou Tony de son boîtier.
    Cela ne veux pas dire que je ne changerais pas de boîtier dans les mois à venir mais simplement que je refuse de remplacer tous les 6 mois ce matériel.
    Une autre raison est le parc d’optiques (fort restreint chez moi même avec mes deux cailloux Contax montés avc une M42 sur le boîtier). JF l’explique très justement : faut il virer le bébé avec l’eau du bain ? Non !
    Ainsi Mr DigitLife utilisera demain les optiques de son Olympus sur le prochain E2, et il aura, dans le même temps, pérénisé ses investissements comme le fait JF.
    Bref, franchement, qu’est-ce que j’en ai à faire de ne pas avoir le boîtier sacré numéro 1 ? Rien…
    Allez, dans 4 mois Canon nous sortira un boîtier qui va révolutionner le microcosme photographique ; Fin 2006 ce sera le tour d’Olympus (ou d’un autre)… Etc.
    Et nous, nous allons à chaque fois rééinvestir dans la marque qui se trouve sous les feux de la rampe à chaque instant « t »…?!
    Vous avez tous du talent, et vous savez bien que ce n’est pas que le boîtier qui prime… Alors, remettons ce(s) dernier(s) à leur(s) place(s).
    Un indice ? Ce n’est pas la première !
    Bien amicalement…
    JC

  6. Yes ! C’est envoyé ça… Je suis bien d’accord avec toi ! Bon il reste quand même que lorsqu’il s’agit de gagner sa vie avec, le choix entre le dernier Canon et le dernier Nikon et le futur Xorglub, n’est pas complètement neutre… Des photographes que je connais ont perdu (peu à peu) des boulots car ils sont restés scotché sur leur vieux Nikon D1 alors que Canon proposait dans le même temps du meilleur matos pour moins cher… C’est un peu comme le graphiste qui continue de travailler sur un PC pourri plein de virus et de bug, alors que sont colègue gagne en efficaité grace à son G5 et à OSX… Alors d’accord pour ne pas être victime du marketing, mais à condition d’utiliser les meilleurs outils (tant que l’on peut raisonnablement les amortir). Inutile pour moi d’investir par exemple dans un EOS 1Ds… Mais de la même façon je ne pourrais pas me contenter d’un Olympus à cause de ses performances largement en dessous du minimum vital que réclame mon travail (et mes clients)…

  7. Bonjour, j’allucine à vos commentaires élogieux sur le Nikon D200. Je viens d’en acheter un, les images sont molles limites floues et les couleurs de nuit imprécises. En bref, une merde (mais soyons honnête tout le reste est très bien et pour faire du 10×15 c’est bien aussi, mais j’aurais voulu me servir des 10 Mo pour agrandir un peu). Visiblement les journalistes n’ont pas testé l’appareil ou bien sont incompétents en photo numérique. Tous les articles élogieux de professionnels devraient faire l’objet de poursuites pénales pour publicité mensongère.
    Lionel

  8. Bonjour, je reviens sur mon message précédent. Je me suis trompé. Cet appareil est excellent (j’apprécie tout particulièrement son ergonomie). Il me reste maintenant à expliquer d’où proviennent ces images qui ne me plaisaient pas du tout.
    1) La réduction de bruit ISO est indispensable, sinon les photos de nuit sont exécrables.
    2) Le point 1) étant réglé j’ai ensuite testé le boîtier avec le 28 mm à F1.4 car c’est mon réglage favori de nuit à Paris pour photographier à main levée. Je ne trouvais pas de différences avec le D70. En fait, je me suis aperçu qu’à F1.4 ou F2 les images de ce 28mm sont assez molles et ne m’ont pas permis de voir une amélioration de qualité entre le D70 et le D200.
    Voilà, j’aurais dû attendre un peu avant d’écrire le premier message.

  9. Bravo pour votre honnêteté intellectuelle ! On a le droit de se tromper et de changer d’avis ! Moi je suis très content des images de mon 5D en attendant de comparer avec un D200 (toujours introuvable à Hong-Kong le 11 janvier)

  10. Pourquoi acheter a hong-kong avec le transport+assurance+ la douane il y a pas plus cher en europe ou alors dit moi comment vous faitesss

  11. Pourquoi acheter a hong-kong avec le transport+assurance+ la douane il y a pas plus cher en europe ou alors dit moi comment vous faitesss

Leave A Reply