web analytics

Présentation de Iview Media Pro (Part 1)

27
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Icon_ivmp_dl_roBien avant son logiciel de retouche d’image (au hasard Photoshop) et excepté son appareil photo, l’outil le plus utile au photographe numérique est son logiciel de catalogage, de recherche et d’archivage. Car depuis l’avènement du numérique, on passe moins de temps à prendre des photos… qu’à les archiver, les rechercher, les partager et les visionner à l’écran ! Présentation (en de nombreux épisodes à venir) de Iview Media Pro 2.6.3, l’un des plus aboutis à ce jour… Et de loin notre préféré.

Vue_generale_3_72Image de droite : Un catalogue Iview media Pro en mode miniatures. En haut à droite le champ de recherche rapide, en bas à gauche le champ légendes, à droite les miniatures qui pointent les originaux, à gauche la colonne Information qui se referme d’un seul clic… L’interface est largement paramétrable.

Tout d’abord une info précieuse : une enquête rapide que j’ai mené récement dans les milieux de la photo professionnelle tendrait à montrer que Iview Media Pro est actuellement le catalogueur préféré (sinon le plus répandu) des Photographes indépendants (du moins de ceux qui en utilisent un)… Viennent ensuite ACDSEE (le choix des PCistes), Portfolio (le choix des plus riches), Fotostation (le choix des vieux de la vieille souvent) et les autres logiciels moins connus… C’est ce que semble aussi conclure la plupart des magazines pro et amateurs.

Reste à vérifier d’ici une dizaine de mois, si l’arrivée de Photoshop
CS 2…

Reste à vérifier d’ici une dizaine de mois, si l’arrivée de Photoshop
CS 2 (et son explorateur amélioré) sera capable de changer la donne (ce
dont je doute).

Bon, alors c’est parti : Dans les grandes lignes, sachez que l’on peut tout
faire avec ce logiciel incroyablement complet qu’est Iview Media Pro 2.6.3 : décharger son APN,
cataloguer ses photos (mais aussi des vidéos, des sons, des polices,
des pdf…), leur attribuer des mots-clefs, les légender, les retoucher,
les imprimer, les exporter sur CD et DVD, créer des planches-contacts,
visionner des diaporamas, les exporter en films Quicktime, faire des
recherches multicritères et même créer des galeries web selon ses
propres modèles… Et cette liste est loin d’être exhaustive !

C’est parcequ’il est bon marché, efficace, relativement intuitif et multi-plateforme que le catalogueur d’images Iview Media pro est en passe de devenir selon de nombreux professionnels, la meilleure solution disponible sur le marché pour gérer une photothèque individuelle ou de taille moyenne… Dans ce premier article, nous allons aborder quelques notions générales permettant de créer des catalogues, nous rentrerons un peu dans les détails lors d’un prochain épisode.

La grande force d’Iview Media est que son principe de fonctionnement est très différent de celui d’un classique  « browser » d’image (navigateur) comme peuvent l’être Nikon View, Canon Digital Photo Professional ou l’explorateur de Photoshop… Quant à iPhoto d’Apple, c’est encore tout autre chose : un autre problème, oserais-je dire, tant son fonctionnement est particulier ! Iview Media crée sur votre disque des catalogues permettant de visualiser instantanément des images (quel que soit leur poids) grâce à des miniatures. Cela implique une notion de liens entre ces miniatures et les images originales  : liens qu’il faut autant que possible éviter de rompre, (bien qu’il soit facile de les reconstruire). Une fois générées (ce qui va assez vite), ces fameuses miniatures sont définitivement enregistrées et stockées dans le catalogue : voilà tout le secret de l’incroyable rapidité d’Iview.

Quelle que soit la dimension des miniatures (de 32 à 640 pixels) et leur nombre (jusqu’à 128 000), l’affichage d’un catalogue est toujours quasi-instantané. Cela ressemble à un véritable prodige lorsque l’on a été habitué à patienter de longues minutes, que les browsers traditionnels veuillent bien afficher le contenu d’un dossier ! D’un coup de double-clic, on passe en vue « MEDIA » et c’est l’original qui s’affiche alors dans la fenêtre du logiciel (ce coup-ci, la rapidité d’affichage dépend du poids de l’image et de la rapidité du processeur). Si rien ne s’affiche, c’est que le lien unissant la miniature à l’original a été cassé suite à un déplacement de ce dernier (vous pouvez alors le rechercher). Un nouveau double-clique permet de revenir rapidement aux miniatures.

Vue_media_label_72_2Image de droite : La vue média peut se comporter comme un diaporama, Iview fait défiler les images et joue les séquences vidéo produites par votre APN (une fonction tout récemment introduite dans iPhoto que Iview propose depuis des années)…

Une fois que l’on a compris ce principe de fonctionnement, la meilleure façon d’utiliser Iview est donc d’organiser ses images par dossiers et sous dossiers thématiques et créer pour chaque dossier un catalogue chargé d’afficher son contenu en un clin d’oeil. Vous pouvez enregistrer ce catalogue où vous bon vous semble, mais – au risque de me répéter – je recommande (surtout aux débutants) de placer chaque catalogue à l’intérieur de chaque dossier concerné (astuce : faire débuter le nom du catalogue par un espace ou un chiffre afin qu’il arrive en tête de liste, dans les fenêtres et boîtes de dialogue du système). Les plus calés en informatique (on vous aura prévenu) pourront placer leurs catalogues, à distance des images : à la racine de leur disque par exemple ou même sur un serveur de façon à ce qu’ils soient consultés par de nombreux utilisateurs. Dans ce cas-là, il n’est pas idiot d’installer sur chaque poste le petit logiciel « Iview catalogue reader » qui est gratuit et permettra à tout le monde d’accéder en lecture aux catalogues.

Plus on découvre les multiples possibilités de Iview Media Pro et sa convivialité étonnante, plus on est séduit et l’on mesure le gouffre qui le sépare des produits livrés par les fabricants d’appareils numériques ! Il est rassurant par exemple de constater qu’un catalogue crée, il y a quelques années sous Mac OS9, se lit aujourd’hui sans difficulté sous Mac OSX comme sous XP. On vous aura prévenu : l’essayer c’est l’adopter pour longtemps…

A suivre ici : partie 2

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

27 commentaires

  1. Suite à vos recommandation, j’ai acheté iview media (donc pas le pro) qui est effectivement très souple par rapport à iphoto. J’ai quand même un gros regret, c’est qu’il est impossible de classer les photos par date de cliché, mais seulement par date de creation. Etant donné que j’ai transféré mes photos depuis les sous dossiers de iphoto vers des nouveaux dossiers, toutes mes photos ont la même date de création et le classement par date n’a aucun sens.
    mais peut-être que la version pro corrige ce manque?

  2. J’ai le même reproche…
    sinon, depuis que je l’ai, je n’ai fait qu’un seul catalogue. J’ai certes hésité, mais j’aimerai avoir vos avis sur la question:
    - un catalogue par dossier
    ou
    - un gros catalogue principal (avec éventuellement d’autres tout petit catalogue pour les sujets très spécifiques)?
    C’est la grosse question que j’ai… y’en a d’autres sur par exemple comment bien gérer les Raw avec Iview, mais leur récente offre combinée avec un programme dédié a été l’occasion pour iView de proposer une marche à suivre cohérente. (je me comprends)

  3. Evidement Iview Media pro peut trier les images par date de création ou par date de prise de vue (menu VISION / TRIER / …). Il offre même une vision hiérarchique par date à la façon de Iphoto (onglet ORGANISATION / cliquez sur DATES)… Essayez c’est magique pour retrouvé la photo faite le 31 décembre 1999 (mais peut-être vous n’aviez pas de numérique)
    Mieux : il peut aussi changer en lot la date de prise de vue (menu ACTION / CHANGER LA DATE DU CLICHÉ) et la date de création du fichier (deux notions bien différentes)… A noter que lors de l’importation des images, on peut lui demander de faire coïncider les deux dates (ce qui est bien pratique). Attention il faut que la date de création du fichier devienne la date du cliché (pas l’inverse ce qui n’aurait aucun intéret)… Mais si vous ne l’avez fait au moment de l’importation, vous pouvez modifier ça plus tard.
    Je n’ai pas installé la version non pro, mais à mon avis ces fonctions doivent exister aussi (à vous de vérifier)…
    La question du « gros catalogue » ou des « multiples petits catalogues » se pose en effet… Je n’ai pas encore expliqué en détails pourquoi j’ai opté pour la multiplication des catalogues… Cette question sera développée dans la suite de mon article. Mais les 2 systèmes peuvent cohabiter (avec quelques risques mineurs au niveau synchronisation et rupture des chemins entre vignettes et originaux)…
    Sinon, l’ambition de Iview n’est certainement pas de traiter les RAW ! Juste de les visionner, les cataloguer, les archiver, c’est beaucoup et il fait ça déjà très bien… De la même façon, l’ambition de Photoshop n’est pas de cataloguer vos images, il offre un explorateur de base… Chacun son métier !
    Il existe moins de 10 programes sur le marché dont l’ambition est de traiter des RAW, d’après un test paru dans le mag US Digital Photo, les meilleurs seraient dans l’ordre :
    CAPTURE ONE LE *****
    PHOTOSHOP ELEMENT 3 *****
    NIKON CAPTURE ****
    PHOTOSHOP CS (8) ****
    (il ne s’agit pas du CS2 qui n’a pas été testé)…

  4. Concernant les fonctions de tri, je pensais bien qu’Iview pouvait le faire. Je voulais juste dire que par défaut, le tri n’est pas (à mon goût) optimal. Mais, la force d’Iview est bien sa modularité. Je n’ai pas encore fini, mais je pense que cela vaut la peine de lire le mode d’emploi en pdf.
    Sinon, pour la taille de catalogues, je me réjouis de lire tes conseils.
    Enfin, pour le RAW, c’est déjà très bien qu’Iview le gère, mais l’idéal serait que etc etc… Par contre, une fois retravaillé sur Nikon Capture, il arrive qu’Iview n’arrive plus à afficher le RAW par manque de mémoire (powerbook 512Mo). Donc, quand j’ai fini de retravaillé mes photos, je dois redémarrer iView… je me plains, je me plains mais en vrai, je ne regrette pas du tout l’achat de la version pro.
    pour finir: merci pour ces présentations qui vont me (nous) permettre d’avoir des conseils d’utilisation d’un habitué du programme

  5. A force de vous lire, je me suis décidé à faire un test grandeur nature d’iView Media Pro pour le comparer à iPhoto. Et voici mes premiers commentaires :
    Première constatation : je retrouve (en moins bien) les fonctions d’un excellent logiciel que j’utilisais quand j’étais sous windows, c’était iMatch (mais iMatch est uniquement en anglais). iView est quasiment aussi puissant (avec les photos) et est presque aussi complexe qu’iMatch.
    Les grands avantages d’iView sont la gestion parfaite des données l’IPTC et EXIF (iPhoto ne lit pas l’ISO de mon D70 contrairement à GraphicConverter et iView) et sa grande rapidité d’affichage des vignettes.
    L’autre chose que j’aime bien dans iView concerne ses multiples possibilités d’affichages (titre, légende, données EXIF…) aussi avec les vignettes, les médias, les diaporamas…
    Parmis les fonctionnalités qu’il me manque dans iView, il y a :
    - la création non automatique des dossiers de stockage des photos tel qu’iPhoto ou iMatch le font sont un manque pour moi. Je m’explique, lors de l’importation de photos (depuis un APN), il n’y a pas de création de dossiers dans une arborescence de type (Année, Mois, Jours – dossier « 2005″ avec sous-dossier « 03″ qui a pour sous dossier « 24″ qui correspond aux photos du 24 Mars 2005).
    Certains se plaigne de la gestion des fichiers photos par iPhoto, mais moi j’aime bien son type de classement de fichier (puisque c’est ma méthode d’archivage, mais je suis ouvert à d’autres méthodes).
    - pas de création de « jeux intelligent » (type Album intelligent d’iPhoto).
    Evidemment, l’intégration d’iPhoto dans la suite iLife me manque tout comme les fonctions spéciales d’iPhoto (livre photo, publication web sur compte .Mac) qui bien que possible avec iView sont beaucoup plus complexes à mettre en oeuvre.
    Dernier grief contre iView concerne le classement et l’affichage des vignettes. Lors de l’ouverture d’un catalogue en mode vignette, j’avais l’habitude de voir en premier la dernière photo du catalogue principal situé tout en bas de la fenêtre. Dans iView (avec classement par « Date de cliché »et à moins que j’ai raté quelque chose), il est impossible d’avoir cette même vue. A l’ouverture du catalogue, c’est soit la dernière photo affiché en haut à droite soit la première photo en haut à droite, mais jamais la dernière photo en bas de la fenêtre (je ne sais pas si mes explications sont très claires). Bon c’est peut-être un détail, mais j’aime bien ce type de présentation.
    Je vais continuer à poursuivre mon test avec iView et s’il est concluant, je l’achèterais.
    Mais j’espère toujours qu’Apple sortira un iPhoto Pro qui gèrera enfin les données IPTC ainsi qu’en totalité les données EXIF tout en gardant la même simplicité qu’iPhoto 05.

  6. Merci pour ces informations. Je crains qu’Apple ne sorte pas de sitôt une version pro de iPhoto qui réponde à vos attentes ! Ils seraient plus ou moins obligés d’abandonner le classement en dossiers par date… Un type de classement qui est un non-sens pour beaucoup de pro (ces derniers optant pour des dossier thématiques en générale pour d’évidentes raison logiques).
    Il est en effet beaucoup plus facile d’organiser ses images de façon thématique puis en cas de besoin : faire des recherches multicritères portant (entre autres) sur des dates à travers tout le disque dur… que l’inverse !
    Question de logique. Prenons un exemple : je cherche une photo de rizière… Je me souviens avoir voyagé au Vietnam, Thailande et Philippines il y a quelques années de cela (oui mais quand ? je suis bien incapable de me souvenir précisément en quelle année). Je vais donc directement dans les dossier concernés (VOYAGE / ASIE / VIETNAM) pour faire une recherche sur le mots clefs « rizière » à travers ces quelques dossiers (représentant quelques dizaines de Go seulement)… Imutile de chercher sur mes 400 Go de photos en stock (ce qui prendrait longtemps)
    Par contre si j’ai des images classées par années : comment savoir ou se situent mes photos de rizière si j’ai oublié l’année des voyages ? Le Vietnam entre 93 et 95… Les Philippines entre 97 et 99 ? Je vais être obligé de faire une recherche du mots « rizière » à travers plusieurs centaines de Go… Ce qui prendra 10 fois plus longtemps !
    Le but de toute recherche portant sur des mots clef, dates et autres, est de cibler au maximum l’endroit de cette recherche. De réduire le nombre de dossiers à explorer (pour éviter de perdre du temps à chercher pour rien)… Dans ce cas là l’organisation par dossier et sous-dossiers thématiques prend tout son sens et l’organisation par date devient un cauchemard vide de sens…
    Autre exemple : le gars qui fait des photos de ski chaque hiver à franchement intéret à les classer par massif ou par station !
    Pour conclure, je suis convaincu que le classement thematique est largement plus efficace, mais il peut exister des exceptions… Si vous êtes dans ce cas expliquez-nous pourquoi vous avez opté pour un classement par année.
    Question… J’ai pas bien compris cette hsitoire de vignette en bas de fenêtre qui vous gène…

  7. Je comprend bien l’organisation par thème des dossiers photos, mais cette méthode est principalement utile lorsqu’on ne dispose pas de logiciel de cataloguage (du type iPhoto ou iView). Avec iView ou iPhoto, peu importe l’organisation, les logiciels gèrent aussi bien le classement par dates que celui par thèmes. Grâce à ces logiciels, il est facile est rapide de retrouver un photo quelque soit le type d’organisation sur le disque dur (c’est d’ailleur le principal avantage de ces logiciels).
    Mes premières photos numériques date de 1999. Au début, je classais mes photos sans logiciel en utilisant simplement des dossiers à thème. Puis lorsque la quantité de photo a augmenté, j’ai changé ma méthode d’archivage en classant mes photos par date (Année, Mois, Jour), car avec les dossiers à thème j’avais des soucis pour organiser des photos et ensuite les retrouver si la photo correspondait à plusieurs thèmes (ex Voyages + Enfants).
    Après pas mal d’essai de logiciel, j’ai acheté iMatch qui bien qu’en anglais correspondait parfaitement à mon utilisation de type familiale (mélange de photo des enfants, de mes voyages professionnel, des voyages familiaux, des promenades…).
    Pour résumer la façon d’organiser ses photos sur le disque dur n’est pas pour moi aussi importante que pour vous car je n’ai pas 400Go de photo et que je fais confiance aux outils de catalogage.
    Concernant l’explication confuse de l’affichage des vignettes, je vais essayer de la clarifier.
    J’ai classé mes vignettes par « Date de cliché » dans l’ordre chronologique (les plus anciennes photos en haut). Lorsque j’ouvre iView, j’aimerais tout en gardant ce classement par « Date de cliché » dans l’ordre chronologique voir ma dernière photo (en plus clair, que l’ascenseur soit en bas et non en haut au démarrage d’iView) comme celà est possible dans iPhoto.
    Autre détail « bizarre » dans iView, le champ IPTC « Personnes ». Il semble que ce champ ne soit pas utilisé dans les autres logiciels (GraphicConverter entre autres à qui je vais poser la question). J’ai bien lu qu’il avait été crée dans la dernière norme de l’IPTC mais cette norme est-elle pérenne ?
    Merci de vos conseils
    Je continue mon expérimentation d’iView Media Pro.

  8. Oui, nous avons tous nos façons de faire… Je vais essayer de mieux expliquer mon point de vue.
    Personnellement je reste convaincu qu’il faut mieux utiliser un classement thématique qui est plus intuitif et qui n’empêche aucunement de se reposer – quand on le souhaite – sur des recherches par dates, et mots clef comme vous le faites…
    Disons qu’en classant vos dossiers par date vous vous privez du côté pratique et instinctif du classement thématique : vous dépendez intégralement des fonctions de recherche (il y a intéret à remplir parfaitement vos méta données)…
    Alors que le classement thématique vous offre disons, une double methode de recherche :
    Premièrement : recherche manuelle thématique et logique (ultra rapide sans utiliser le moteur de recherche selon une méthode reposant sur la logique et la mémoire qui est le meilleur des moteurs de recherche.
    Secondement : utilisation du moteur de recherches, exactement comme vous le faites dans votre classement par dates…
    En résumer le classement par date est selon moi juste un peu plus réducteur en vous privant d’une logique instinctive… Et dangereux en cas de mauvaise saisie des mots-clefs, erreur de saisie de dates (horloge d’APN mal réglée) ou mauvaise manipulation du moteur de recherche…

  9. esales: lorsque tu a trié tes images par date de cliché, va dans « vision » puis « inverser l’ordre de tri ». C’est tout, iview garde ce choix en mémoire pour la prochaine ouverture du catalogue. Les images les plus récentes sont en haut.
    jokef

  10. J’avais effectivement vu cette possibilité mais je ne souhaite pas avoir la photo la plus récente en haut, mais en bas (en dernier, dans l’ordre chronologique).
    Ce que je souhaite et recherche en vain c’est d’avoir les photos dans l’ordre chronologique (les plus anciennes en haut et les plus récentes en bas) mais l’affichage à l’ouverture des photos tout en bas (c-a-d des plus récentes comme celà est possible dans iPhoto). Ok, je « chipotte ».

  11. Cher ami : je crains en effet que vous ne chipotiez quelque peu ! Et je n’irais pas par 4 chemins : le chipotage est au cataloggage numérique ce que le coupage de cheveux en 4 est à la capiloculture ! Ne vous à-t-on jamais soupsonné de capilotractage sauf votre respect ;-)
    Blague à part, mes arguments sur le classement thématique des dossier et sous-dossiers vous ont-ils interpelé ? Je me suis fendu de quelques lignes hein !

  12. J’ai bien lu vos arguments et à mes débuts dans la photo numérique j’utilisais cette méthode (mais surement pas aussi professionnellement que vous). Mais pour l’instant je ne changerais pas de « méthode » d’archivage des données sur le disque dur. Je vais me consacrer à l’apprentissage d’iView Media Pro tout comparant les avantages et inconvénients d’iView Media Pro par rapport à iPhoto.
    Si iView Media Pro en sort vainqueur, je verrais pour l’organisation des photos sur le disque dur. Mais effectivement je passe pas mal de temps à renseigner les différents champs IPTC qui normalement seront aussi gérer par Spotlight (merci Tiger).

  13. oui… Tiger rique d’être très interessant sur ces questions. Mais au fait : d’après ce que j’ai pu lire ici et là : les champs remplis par iPhoto n’ont rien à voir avec les IPTC… Ce seraient un format propriétaire d’après mes infos.
    Pas évident donc, de les récupérer dans IView ou dans d’autres logiciels comme Photoshop ? Il me semble que l’on m’a déjà posé cette question et j’ai oublié la réponse…
    Si c’est bien le cas (à vérifier avec la nouvelle version de iPhoto), il se pourrait que les longues heures passées à remplir des infos dans iPhoto l’ait été en pure perte ?
    Pouvez-vous faire un test SVP de vérifier si vous accèder depuis Iview aux champs remplis dans iPhoto ? (je ne peux procèder au test car je n’avais tout simplement pas installé iPhoto (et quelques autres iApp) sur mon disque pour gagner un peu de place)…

  14. A l’adresse http://www.apple.com/applescript/iphoto/ vous trouverez une petite application du nom de Caption Buddy qui permet l’édition rapide de légendes (commentaires iPhoto) et des titres, mais surtout la sauvegarde dans le fichier JPEG des commentaires en champ IPTC légende et du titre aussi (qui bizarrement dans iView apparaît dans le champ Produit, alors que dans graphic converter il se trouve bien dans le champ Nom de l’objet). Il semblerait que le champ légende soit le mieux reconnu par les application les plus diverses. C’est donc une bonne idée de placer le maximum d’infos là-dedans. Bonne nouvelle donc pour ceux qui ont commenté en masse leurs images dans iPhoto et qui voudraient retrouver les légendes dans iView.
    Caption Buddy marche aussi dans l’autre sens, en convertissant champs IPTC d’images importées dans iPhoto en commentaire iPhoto.
    Personnellement, je procède ainsi:
    1. import des images dans iView, légendage, classement thématique et tout et tout avant sauvegarde (transférer le fichier avec mise à jour du chemin) dans un dossier daté (par exemple 2005 04 19) sur un disque dur externe. La date est celle à laquelle j’estime que le dossier est assez plein pour graver deux CD de sauvegarde qui auront le même nom que le dossier sur le DD externe. En cas de plantage de ce dernier la référence iView « fichier non trouvé » m’indiquera sur quel CD aller chercher l’image puisqu’il a le même nom que le dossier du DD crashé. Je ne remplis pas beaucoup le dossier sur le DD (100-200 images) assimilant ce dernier à mon « négatif numérique ». Pour un sujet important, légendage et sauvegarde n’attendent pas ce nombre d’images.
    2. choix des photos à commander, imprimer, mettre sur internet… dans iView, notamment grâce aux labels. Rouge pour les images à commander par exemple.
    3. traitement selon destination finale. Affichage de toutes les photos « label rouge » puis export dans Iphoto, par exemple pour commander un livre (fonction vraiment très sympa).
    Voilà, j’ai été un peu long, mais en résumé j’utilise et iView (pour le catalogage de toutes mes images) et iPhoto pour des tâches bien précises (livres, diaporamas, envoi vers homepage de photos familiales) après avoir importé les images sélectionnées dans iView.

  15. iView Media Pro reconnait sans problème les données d’iPhoto à l’importation (en lui indiquant que celà vient d’iPhoto).
    Concernant iPhoto et Tiger, j’espère fortement que Spotlight saura aussi gérer les données propres à iPhoto en plus des données EXIF et IPTC.
    Je saurais ça d’ici 10 jours.

  16. Interessant tout ça en effet ! Merci à Jokef pour l’info TRES précieuse concernant Caption Budy (que je ne connaissais pas).
    Cela dit, je ne peux m’empêcher (désolé) d’ajouter que : du moment que l’on a acheté Iview, il reste franchement assez peu de raison (selon moi point de vue) d’utiliser iPhoto, même ponctuellement (à part pour cette fameuse fonction de commande de livre…). Je trouve notament l’export de galerie web personnalisées imbattable ainsi que de nombreuses fonctions communes aux 2 soft ! Le problème c’est que gèrer des catalogues, dans deux applis à la fois, c’est un peu… 2 fois plus de travail non ?
    Concernant le post de Escales, j’ai une question : quand tu dis : « iView Media Pro reconnait sans problème les données d’iPhoto à l’importation (en lui indiquant que celà vient d’iPhoto) » tu parle probablement de l’unique moment ou l’on peut importer les données d’iPhoto ? C’est à dire au moment du premier lancement d’Iview ? Du moins je suppose ? Oui mais plus tard, comment le faire ? Car je n’ai pas repèré de boutons « importer d’un catalogue iPhoto »… Ou quelque chose m’a échapé ?

  17. Il est possible à tout moment de recréer un nouveau catalogue en important celui d’iPhoto puis de fusionner les catalogues.
    Pour conclure avec mon essai d’iView Media Pro, je ne vais pas continuer avec iView. Je suis retourné sous iPhoto, mais j’ai gardé les données IPTC qui ont été rentrées avec iView.
    J’ai bien aimé iView Media Pro, les avantages de sa rapidité et sa gestion des données IPTC ne compense pas son interface moins « belle » qu’iPhoto, sa relative complexité, sa non-intégration dans iLife, l’absence des fonctions spécifiques à Apple (depuis iPhoto, comme les livres …)
    La suite lorsque Tiger sera là. Je verrais comment Tiger gère les données d’iPhoto et les données IPTC.
    Merci pour tous les conseils, je suivrais les évolutions et les discussions sur iView Media Pro ainsi que tous les conseils concernant le classement et l’archivage.
    Peut-être que dans le futur je changerais d’avis !!!

  18. J’ai enfin fini d’installer Tiger 10.4 sur mes machines et pû tester « Spotlight ».
    Excellente nouvelle. Il sait rechercher aussi bien dans les données EXIF, qu’IPTC et aussi dans les données iPhoto (nom, commentaires, mot clé).
    Bref, je suis heureux. Vive Tiger !!!

  19. Bonjour,
    j’ai découvert iView grâce à votre site.
    Je vous remercie de vos explications qui m’ont permis d’éviter de faire une bétise en continuant à travailler avec iPhoto que je trouvais bien, vu que je switchais de PC à mac pour mon travail.
    Je suis Développeur Internet et j’ai acheté un petit numérique pour le loisir surtout et le travail (Canon IXUS 40 qui tient dans la poche, très pratique pour des photos partout et à tout moment).
    Je fais pas mal de photos bénévolement pour une association de bmx et on en est facile à 400 photos (soit environ plus de 800 Mo pour du 4 MP en haute qualité) par jour…
    En lisant vos commentaires que je cite :
    « Disons qu’en classant vos dossiers par date vous vous privez du côté pratique et instinctif du classement thématique : vous dépendez intégralement des fonctions de recherche (il y a intéret à remplir parfaitement vos méta données)…
    Alors que le classement thématique vous offre disons, une double methode de recherche :
    Premièrement : recherche manuelle thématique et logique (ultra rapide sans utiliser le moteur de recherche selon une méthode reposant sur la logique et la mémoire qui est le meilleur des moteurs de recherche.
    Secondement : utilisation du moteur de recherches, exactement comme vous le faites dans votre classement par dates… »
    Je me suis remis encore en question sur le classement des catalogues en dehors d’iView.
    En effet je m’en suis servis un peu pour comprendre et ai relu le mode d’emploi en entier.
    Donc ce superbe produit je l’ai acheté en version pro, c’est vraiment donné pour ce qu’il fait !
    En revanche je pensais à un classement de type :
    typedusage/lieu/date_evenementmajeur
    ex :
    perso/france/nantes/skatepark/2005-07-07_contest-bmx-riding-hood
    pro/italie/venise/centre_ville/2005-08-04_balade-en-bateau
    après bien sûr je remplissais tout mes champs et je synchronisais pour garder la majorité des infos dans les fichiers eux-même, accesible avec GraphicConvertor, XnView (gratuit et pratique).
    Mon problème est que pour chaque répertoire final (qui correspond souvent à un lieu et un évènement, qui est le facteur limitant dans ces exemples) je fais un catalogue .ivc
    Alors je ferais comment le jour où je veux toutes les photos d’un thème donné pour les regrouper dans un travail dont j’ai besoin ?
    Mon classement ne serait pas approprié alors ?
    Où est-ce le fait de faire plein de minis-catalogues en .ivc au lieu d’un grand catalogue qui regroupe tout ?
    Comme on en parle plus haut :
    « La question du « gros catalogue » ou des « multiples petits catalogues » se pose en effet… Je n’ai pas encore expliqué en détails pourquoi j’ai opté pour la multiplication des catalogues… Cette question sera développée dans la suite de mon article. Mais les 2 systèmes peuvent cohabiter (avec quelques risques mineurs au niveau synchronisation et rupture des chemins entre vignettes et originaux)… »
    Pourriez vous expliquer votre choix ?
    Mais alors ça reviendrait au regroupement d’iPhoto, ça fait bordélique mais plus simple.
    En attendant je ne prends pas de photos pour ne pas avoir à tout refaire vu que je doute…
    Pouvez-vous m’aider svp ?

  20. … Vous pouvez créer d’autres catalogues (basés sur d’autres thématiques) regroupant des vignettes en provenance de divers catalogues (cela sans déplacer les originaux bien sur).
    Et pensez aussi à utiliser les mots clefs. Ceux-ci vous permettront de faire des recherches sophistiquées, dont les résultats s’afficheront dans de nouveaux catalogues (qu’il vous sera possible d’enregistrer évidement)…

  21. Bonjour,
    J’ai découvert iView grâce à ce site et j’ai délaissé rapidement iPhoto pour ne pas avoir à refaire tout le travail.
    Switcheur de PC->Linux->Mac, je trouvais ergonomique iPhoto et donc à défaut de mieux je m’en suis servi pour mon usage personnel et associatif pour essayer de gérer mes photos.
    Or cette assso de bmx, et bien j’en arrive à 300 photos en moyenne par jour, ce qui fait beaucoup (et lourd 300 * 2 Mo pour un 4 MP Canon), et donc demande vite à être bien gérer.
    Merci donc de me l’avoir fait découvert ainsi que les champs IPTC indispensables à un bon travail de cataloguage.
    Au passage je suis surpris qu’un démonstrateur produit Adobe me réponde à un forum FNAC que Photoshop Elements 3 (qui inclus désormais l’ancien Photoshop Album pour les catalogues de photos) gère les IPTC et montre au public néophyte les fameux champs…
    Alors qu’il n’y a que très peu de champs, le produit est minable par rapport à iView qui est d’un rapport qualité prix imbattable !
    Alor en lisant lus haut :
     »
    La question du « gros catalogue » ou des « multiples petits catalogues » se pose en effet… Je n’ai pas encore expliqué en détails pourquoi j’ai opté pour la multiplication des catalogues… Cette question sera développée dans la suite de mon article. Mais les 2 systèmes peuvent cohabiter (avec quelques risques mineurs au niveau synchronisation et rupture des chemins entre vignettes et originaux)… »
    Je voulais vous demander si vous pouviez nous expliquer enfin le pourquoi de la pertinence de ce choix plutot qu’un autre.
    En effet je fais de la même manière, après chaque évènement (anniversaire, sortie bmx) qui correspond à une journée surtout (pas plus pour le moment, sinon je fais un répertoire par date pour chaque fois) je fais cela.
    Mais je me demande comment trouver des photos sur des thèmes, vu que chaque catalogue .ivc cré peut certes contenir tous les mots clés qui le permettent, mais je me vois mal faire un nouveau catalogue dans lequel je glisserais tous les autres catalogues et ensuite faire ma recherche multi-critères sur les mots-clés.
    1-parce que ça peut dépasser la limite autorisée du nombr e de photos par catalogue(même si ça fait gros, le temps passant, ça va vite tout ça !)
    2-parce que la recherche sera très longue (je suppose) et l’assemblage de tous les .ivc dans un nouveau fichier aussi laborieux ?
    Que proposez vous et comment faire pour choisir entre le catalogue énorme qui contient tout (mais là on rejoint iPhoto dans son bordel de stockage) et les minis-catalogues explosés de partout ?
    Merci.

  22. Bonjour,
    iView est très pratique.
    Entre les mots-clés, les jeux, les lieux et les personnes, on a de quoi trouver son bonheur en recherche et en organisation.
    Je bute juste sur la convention de nom des mots.
    1-Vaut-il mieux mettre tout en minuscule (même la première lettre des mots) ?
    2-Pour les mots-clés, le singulier ou le pluriel ?
    3-Des ensemble de mots ou des mots uniques (performance de recherche ?)
    ex : ciel ou cieux ?
    cheval ou chevaux ?
    promenade près de la rivière ou « promenade » « rivière ». (ça fait penser aux difficultés devant Google ;-) )
    Qu’en pensez-vous ?

  23. Question interessante ! Dans le doute metez les deux : singulier et pliriel s’ils sont différents… Mais une recherche sur « voiture » trouvera aussi « voitures » et « VOITURES »… Qui peut le moins peut le plus dans ce cas ! Rechercher « voiture de course » par contre ne trouvera pas « voiture »…

  24. Bonjour,
    j’utilise iView grâce à vous, puisque je l’ai découvert en lisant votre excellent site.
    avec macdigit et macbidouille il est dans mes favoris sur le mac.
    Je voudrais vous poser une question.
    J’ai bien lu toutes les remarques sur Portfolio et le fait qu’iView remporte les palmes des utilisateurs.
    Mais je suis ennuyé quand je veux y introduire la notion de hiérachie entre les mots (déjà lu aussi dans des questions je ne sais plus où), cela surtout de manière assistée car je ne suis pas un expert en géo ou en classement de ce genre.
    J’ai posé la question sur un forum et l’on m’a dis que Portfolio gérait ça très bien ?
    Que pouvez-vous me dire à ce sujet (en dehors des jeux d’iView qu’il faut remplir à la main) ?
    Cette préocupation me fait hésiter sur l’achat de la licence d’iView ou celle de Portfolio (pour une différence de 30 euros, ce n’est pas énorme, c’est surtout au niveau de l’efficacité que je regarde les logiciels).
    Je vous remercie de votre réponse et de votre site
    PS : ajout ->
    j’ai vu que ShoeBox, logiciel bien moins complet qu’iView gérait ces hiérachisations très simplement et proposait des fichiers xml par thèmes.
    http://www.kavasoft.com/Shoebox/categories/index.php?lang=fr
    Alors pourquoi iView ne le ferait-il pas (et selon des thésaurus validés) ?
    Qu’en pensez-vous ?

Postez un commentaire