web analytics

Portfolio versus Iview, premiers témoignages…

6
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Portfolio_2_72ppp_webIcon_ivmp_dl_roVoici 2 premiers témoignages intéressant comparant Portfolio et Iview. Pour l’instant on a plutôt des amateurs d’Iview… Alors si vous voulez défendre Portfolio, tapez 1, si vous voulez sauver Iview, tapez 2 ! Commençons avec Cary Crusiau qui nous envoi cet intéressant mail. Je lui laisse la parole :

« Bonjour, Je réponds par ce mail à votre appel concernant Extensis Portfolio. Je vous écris, non pas pour expliquer pourquoi je préfère Portfolio à iView Media Pro, mais bien l’inverse. Attention, ce n’est pas l’avis d’un photographe, c’est l’avis d’un graphiste.

Je travaille pour un studio de dessins et nous avons longtemps
utilisé Portfolio pour cataloguer nos nombreux cd de jobs…

Ces derniers
contiennent bien évidemment des dessins (bruts de scans, mises en
couleurs,…) et des photos, mais aussi des travaux de mises en pages,
des fichiers Illustrator, des polices de caractères, etc… Nos catalogues ne contiennent donc pas que des photos. Aujourd’hui,
bien que certains collègues continuent à utiliser Portfolio,
personnellement je lui préfère iView Media Pro. Au boulot et à la
maison. Voici pourquoi:

- iView a été le premier à permettre l’usage de templates
personnalisés pour les galleries html (je l’ai adopté notamment pour
ça) bien avant Portfolio. Portfolio permet désormais l’utilisation de
templates personnalisés mais je me vois mal recommencer la conception
de tous mes templates.

- iView offre de meilleures options d’impression.

- iView supporte les polices de caractères. Ce n’est pas le cas de
Portfolio. C’est intéressant pour un graphiste qui veut cataloguer ses
polices.

- iView est souvent en avance sur Portfolio pour les fomats
reconnus. Ainsi il reconnaît le récent format audio aac (le .m4a de
iTunes) alors que Portfolio s’y casse les dents.

- de meilleurs résultats avec certains types de fichiers pourtant censés être reconnus par Portfolio: Freehand, AIFF…

- iView autorise des corrections simples sur les image telles que
contraste, hue, saturation, crop,… Portfolio n’a pas cette option.

Pour le reste, iView et Portfolio font les mêmes choses:
classification, attribution mots-clés, support EXIF, recherches
avancées, batch rename, manipulations des originaux (copy, move,
trash,…), ouverture des fichiers dans logiciels voulus, backup sur
cd, slideshows,…

Le seul truc que je trouve mieux à Portfolio, c’est la possibilité
de créer des imagettes qui servent de previews -> pas nécessaire
d’avoir les originaux sous la main. Côté prix, avantage à iView. 169$
contre 199$ pour Portfolio (quand je l’ai acheté, iView ne coûtait
‘que’ 100$). Pour moi c’est indéniable, iView est meilleur pour moins
cher. Maintenant, tout dépend de son usage personnel. Le mien n’est pas
le vôtre.

Bien à vous, Cary Crusiau


Iview_annot_gliss_dep_72_1Maintenant Thierry Lothon à posté ce commentaire (que je place à la une car c’est interessant) :
 » Je me suis il y a quelques mois en immersion complète avec Portfolio
pour comprendre. Le produit possède des qualités, mais elles sont
cachées par une ergonomie oligarchique. La gestion des métadonnées est
très puissante ; mais, d’une complexité rébarbative. Si on travaille
entre un portable et un Mac de bureau c’est un joyeux bordel « mais où
sont passées mes photos originales ? ». Le catalogage prends 2 fois plus de temps pour une taille 3 à 4 fois plus
importante (en comparaison avec iView). Les recherches sont assez
limitées ; bref, j’ai laissé le bébé en l’état et c’est Jean-Christophe
Courte qui s’est chargé de la tâche d’écrire l’article. À choisir, je
préférais encore iPhoto 5. Portfolio a un certain succès par la « notoriété surfaite » des
produits Extensis avec une interface qui attire le client. Il est vrai
que le serveur, à 2800 € tout de même, est un point d’entrée non
négligeable pour une agence. iView reste la voie royale…


Mise à Jour 23 mars 05 : Laurent Fabre nous envoit ce mail intéressant :

« Salut Jean-François, On s’est croisé l’an dernier (janvier 2004) lors du Winter tour du Col du Lautaret. Mais bon, comme on était plusieurs photographes sur le coup… Bravo pour ton blog, très intéressant et informatif, un peu partisans, mais c’est aussi le rôle d’un blog.

Comme toi j’utilise abondamment IView Media Pro. C’est à mon avis le  soft le plus ergonomique pour la gestion, le classement et le  « légendage » d’une photothèque. Seule ombre au tableau : son absence de gestion de couleur pour les RAW qui apparaissent fade (ou alors j’ai
pas trouvé). Comme Luc Pérénom, je trouve que pour l’éditing Photomechanic est supérieur à IView pour les raisons suivantes :

  1. rapidité d’affichage (mais IView est pas mauvais non plus)
  2. Acquisition des photos : on peut commencer à éditer ses photos alors qu’il continue à télécharger les photos restantes
  3. On peut appliquer les infos IPTC dès l’acquisition
  4. Gestion des profils couleurs pour les RAW

Photomechanic est un soft  très pro dont l’orientation est clairement l’éditing. Mais une fois l’éditing fait, si on veut gérer efficacement son fond photo il faut retourner vers Iview.

A+
Laurent Fabre

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

6 commentaires

  1. Je me suis il y a quelques mois en immersion complète avec Portfolio pour comprendre. Le produit possède des qualités, mais elles sont cachées par une ergonomie oligarchique. La gestion des métadonnées est très puissante ; mais, d’une complexité rébarbative. Si on travaille entre un portable et un Mac de bureau c’est un joyeux bordel « mais où sont passées mes photos originales ? »
    Le catalogage 2 fois plus de temps pour une taille 3 à 4 fois plus importante (en comparaison avec iView). Les recherches sont assez limitées ; bref, j’ai laissé le bébé en l’état et c’est Jean-Christophe Courte qui s’est chargé de la tâche d’écrire l’article. À choisir, je préférais encore iPhoto 5.
    Portfolio a un certain succès par la « notoriété surfaite » des produits Extensis avec une interface qui attire le client. Il est vrai que le serveur, à 2800 € tout de même, est un point d’entrée non négligeable pour une agence.
    iView reste la voie royale…

  2. Luc Pérénom on

    j’ai plus modestement et plus rapidement comparé Iview et Portfolio.
    En utilisant les mêmes images de départ.
    rapidité, ergonomie, légendes, classement…. IVMP arrive en tête.
    Toutefois je m’intéresse encore à Fotostation. Y-t’il quelqu’un dans la salle qui le teste aussi ?

Leave A Reply